Web2vi.com blog logiciel de gestion bâtiment devis factures bibliothèque

Le blog des artisans du bâtiment

Posté à 05:19h dans Actualités du bâtiment par Nina Kauffmann

Quoi de mieux qu'un professionnel qui a adopté des solutions numériques développées par Web2vi pour témoigner de leurs impacts sur la vie de son entreprise ? Tonny Parisot dirige l'entreprise de couverture Michel Jacques spécialisée dans la restauration du patrimoine et implantée dans l'Aube : il nous raconte son passage au logiciel de gestion Web2vi.com renforcé par l’utilisation d’un drone. Un grand changement dans sa façon de travailler...

 

Pouvez-vous nous parler un peu de votre entreprise et du rapport au numérique dans votre activité professionnelle?

Tonny : " On est 8 dans mon entreprise qui a été créée par mon grand-père en 1978. Nous sommes une société traditionnelle et le passage au numérique n’a pas du tout été naturel, j’étais même plutôt contre au départ. J’avais toujours fonctionné avec mon crayon et tous les éléments dans ma tête, et là ce qu’on me proposait représentait un très gros changement dans ma façon de travailler. J’ai dû me mettre à l’ordinateur, investir etc.
Je me suis abonné au logiciel en même temps que j’ai acheté le drone. C’est mon premier logiciel de gestion."

Comment voyez-vous cette transformation aujourd’hui ?

" Le résultat est très satisfaisant, ça se passe super bien car cela me dégage beaucoup de temps. Le temps passé aux tâches prises en charge par le logiciel comme la réalisation de devis, la facturation ou la gestion de chantier est divisé par 2 voire par 3 par rapport à avant. Je ne regrette pas d’avoir pris cette décision pour mon entreprise. "

Image site Michel Jacques - Interview Tonny Parisot

Comment avez-vous connu les solutions de Web2vi ?

" J’ai entendu parler de la solution Web2vi-Parrot (drone pour le bâtiment, ndlr)  via la Capeb mon organisme référent en terme de confédération professionnelle. Ils proposaient une démonstration et j’ai eu envie d’y aller. 
C’est surtout le drone qui m’intéressait au départ. Et puis j’ai vu pendant la démonstration que, non seulement, le drone permettait de réaliser une maquette 3D du bâtiment sur laquelle on pouvait prendre toutes les mesures de métrés, mais que l’on pouvait aussi associer directement ces mesures aux ouvrages intégrés dans le logiciel Web2vi. Le devis devenait presque une formalité. Il y a aussi tout ce que la plateforme permet de faire d'autre grâce à la bibliothèque d'ouvrages qui est très variée ; on y trouve vraiment tout. J'ai été convaincu à ce moment-là. Et puis c’est sympa de s’en servir donc je m’y suis mis assez facilement. "

Qu’est-ce qu’ont changé les solutions Web2vi au sein de votre entreprise ?

" Je possède un drone ainsi que le logiciel depuis 3 mois. Mon entreprise est spécialisée dans la restauration du patrimoine et tous mes métrés je les faisais avec l’échelle, je montais systématiquement sur les toits qui peuvent être très élevés donc c’est pour une question de sécurité que j’ai choisi cette solution.
Mais au-delà du drone, le gros changement c'est le logiciel qui permet à l'entreprise d'être plus performante. La précision des bases de données me permet de faire des devis en seulement quelques clics tout en trouvant tous les ouvrages et ressources que je peux chercher. C'est très très complet et facile d'utilisation, du coup, cela nous fait gagner un temps précieux
Je sens également que mes devis sont plus maîtrisés, grâce à la feuille de vente que l'on peut utiliser pour chaque devis sur Web2vi. J'ai une connaissance précise de mes coûts ce qui permet de mieux préparer la présentation du devis au client. "

 

Capture d’écran 2018-08-08 à 12.40.27Avez-vous l’exemple d’une affaire où l’utilisation de nos solutions ont eu un apport significatif?

J’ai utilisé le drone au château de Montmirail, si j’avais fait le métré à la main j’en aurais eu au moins pour 3 jours pour faire le château dans son intégralité. Avec le drone on a passé une heure et demie sur place. Après on prend nos cotes sur l’ordinateur au bureau, ça m’a occupé une demi-journée et j’ai sorti le devis grâce au logiciel pareil en une demi-journée. Pour un tel bâtiment cela m’a fait gagner quasiment une semaine de travail sur le chantier.
Ce temps gagné permet aussi de rester compétitif par rapport aux délais parfois imposés. Dans le cas du château de Montmirail je devais rendre le devis dans les 15 jours avec ce que j’avais en cours et sans le drone et le logiciel je n’aurais pas pu respecter cet impératif. 

Au-delà de la sécurité et du gain de temps, que vous apporte le drone par rapport à votre ancien mode de fonctionnement ?

Par exemple avec le drone je fais des photos avant et après mon chantier pour montrer le résultat à mes clients et ça sert également comme pièce justificatives pour obtenir mes qualifications Qualibat. On doit monter des dossiers avant / pendant / après. Avant je le faisais à l’appareil photo mais avec beaucoup moins de possibilités de vues d’ensemble, du dessus etc.

Qu’en est-il de la précision des mesures prises via maquette 3D comparées à celles effectuées à la main ?

Les relevés de mesures via drone et maquette 3D sont aussi précis que lorsqu’on le fait à la main. Ça m’a surpris d’ailleurs.
Comme je débute avec la solution, pour le château de Montmirail j’ai quand même décidé de passer un moment sur le toit pour prendre quelques mesures à droite à gauche pour comparer. Une fois que la maquette 3D a été faite on avait les mêmes mesures à quelques centimètres près à chaque fois.

Je continue encore aujourd’hui à faire cette expérience de comparaison parce que je garde toujours une petite peur, je ne monte pas sur le toit mais je prends au moins les hauteurs avec mon laser et ça correspond toujours. À terme je pense que je ne le ferai plus, pour mon dernier métré par drone je n’ai pris qu'une seule cote à la main.

Et le métré c'est seulement la première étape, ce qui m'a séduit dans les solutions Web2vi c'est que ce sont des outils qui nous accompagnent du début à la fin de l'affaire. Avec le logiciel je fais mon métré, mon devis, je gère intelligemment mon organisation de chantier et ma femme facture mes clients. Tout y est. 

 

Merci à M. Parisot pour sa participation

 

Nouveau call-to-action